nietzsche

Le faible a toujours raison. Celui qui est en position de faiblesse est forcément à plaindre. Il a toujours raison et celui qui est en position de force par rapport à lui a forcément tort et doit lui céder. Le fort est d'emblée en situation de faiblesse par rapport au faible. C'est bien entendu un postulat discutable et en tous cas totalement inavoué de notre morale.

Examinons ce postulat : pourquoi le fort s'abstiendrait-il d'exercer sa force si elle est légitime ? Tout cela rappelle évidemment Nietzsche et donne un sens actuel à sa critique de la morale. Critiquer notre morale ne veut pas dire : ''soyons des salauds, rétablissons l'esclavage et le darwinisme social'', mais : ''notre morale est fondée sur certains postulats, sont-ils indiscutables, valides et efficaces ?''