Les renards et le poulailler


Une famille de Renards vient de s'introduire dans le poulailler.
Les volailles tiennent conseil.

La Pintade (sûre d'elle) : il y a suffisamment d'espace dans notre poulailler pour accueillir de nouveaux animaux. Nous pouvons très bien accepter une famille de Renards et cohabiter avec elle. Ce sera un enrichissement pour tous ! Le mélange d'animaux différents est source de richesses. Regardez, nous cohabitons bien entre chapons, dindons et pintades. Pourquoi rejeter le Renard ? C'est un vertébré à sang chaud comme nous. Seul le pelage est différent.
Peut-on rejeter un animal au seul motif qu'il ne porte pas de plumes ? Vive la diversité !

Le Dindon (plein de dignité) : je ne partage pas exactement votre point de vue. Pour moi, l'important est l'Intégration. Les Renards peuvent vivre dans notre basse-cour s'ils respectent nos lois. J'ai confiance dans le Rayonnement Universel de notre Poulailler. C'est un modèle que nous envient tous les animaux. Il est destiné à être exporté vers l'extérieur, dans les forêts et les prairies. Le monde ne sera plus qu'un vaste poulailler où nous pourrons tous aller et venir librement. Je suis tout à fait confiant, les Renards reconnaîtront les inestimables avantages de notre mode de vie et l'adopteront.

Le Chapon (un peu timoré) : je sais que vous avez raison tous les deux. Mais ne peut-on pas envisager un retour des Renards dans la forêt ? Dans le respect du Droit et de la Dignité bien entendu. On pourrait leur proposer une aide au retour sous la forme d'un sac de grains. On peut également envisager une coopération avec la forêt en vue de réinsérer les Renards dans leur espace naturel.

La Pintade (révoltée) : quelle idée nauséabonde ! Rejeter l'Autre sous prétexte qu'il est différent ! Cela rappelle les heures-les-plus-sombres-de-notre-basse-cour !

Le Dindon (indigné) : C'est vrai ! Pendant des siècles les Renards ont été nos ennemis. Mais les temps ont changé. Nous ne devons plus avoir peur d'eux. D'ailleurs, les Renards nous affirment qu'ils sont maintenant tolérants. Il faudrait vraiment qu'ils soient rusés et mal-intentionnés pour nous mentir de la sorte. Or, le renard n'est pas un animal rusé...

A l'écart du poulailler, le Chien observe la scène avec amusement en se demandant combien de volailles seront croquées avant qu'on fasse appel à ses services...

Question : devinez le nom du Chien...

Blogs militants et satiriques