vendredi 18 juillet 2008

Force et faiblesse de l'esprit européen

La thèse de Mattei, selon laquelle la force de la culture européenne vient de la conscience aigüe du relativisme de toute culture, est intéressante mais paradoxale et discutable. Certes, un homme conscient de la relativité de ses convictions est plus lucide qu'un individu qui croit dur comme fer à ses idées sans penser qu'elles sont discutables et limitées à un lieu et à une époque. De même, toute culture étant définie par un ensemble de valeurs, l'Europe serait supérieure par la conscience de la relativité de toute valeur. ... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 24 février 2007

Marchands d'illusions

Par acquis de conscience, j'ai pris connaissance des cent propositions qui constituent le programme de la candidate socialiste : un catalogue de bonnes intentions et de vaines promesses ! Aucune vision de la France, de son destin, de son génie, de son avenir à un moment pourtant crucial de son histoire et comme si la vie des nations était un long fleuve tranquille ! On est loin, très loin de Mendès, qui se faisait une tout autre idée de la gauche, de la politique et de la patrie et qui soit dit en passant dénonçait en son temps les... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 11 septembre 2006

L'intelligence émotionnelle

Peut-on se fier à son intuition au moment des décisions importantes ? Le premier mouvement n'est pas forcémént le bon. Méfions-nous des souvenirs fortement émotionnnels qui nous submergent inopinément ! Ils peuvent être de mauvais conseillers : le signal qu'ils envoient peut être dépassé, la situation actuelle peut n'avoir qu'un rapport vague avec celle qui a suscité l'émotion initiale. Le système manque de précision. La réaction spontanée peut être excessive, abusive, hâtive. Il s'agit donc de rendre intelligentes des... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 29 avril 2006

Tous enfants uniques

Cyrulnik est le grand spécialiste du malheur humain et de la résilience. Il aborde incidemment - ce n'est pas le sujet principal du livre - le paradoxe suivant : on n'a jamais si bien entouré les enfants et ils n'ont jamais été aussi déprimés ni aussi anxieux. Il constate de plus - statistiques à l'appui - qu'une minorité significative d'enfants de milieux favorisés et éclairés ont des problèmes de comportement : obésité, hyperactivité, enfants tyranniques, suicide, drogue, délinquance, fugues etc. Il propose l'explication... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 18 avril 2006

Le tribalisme de l'échec scolaire

Chez les garçons, l'échec scolaire est revendiqué : c'est ce qu'on appelle le tribalisme de l'échec, l'échec comme signe de la tribu. Dans la mentalité masculine, tout ce qui se rapporte à l'école en général et à la lecture en particulier relève de la féminité. D'après les adolescents, le lecture appartient à un monde efféminé, qui les exclut et qu'ils rejettent : "La lecture, c'est pour les pédés !". Accepter le livre et la lecture serait passer dans le camp des autres, ce serait une trahison. La virilité pour eux est... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 13 février 2006

Le Prophète en armes

Je recommande chaleureusement le DVD Mohamet, un film coproduit par Arte en 2001. Cette fascinante saga documentaire raconte la vie du Prophète et permet de mieux comprendre ce qui se passe aujourd'hui car cette histoire se transmet de génération en génération et est toujours très présente à l'esprit des musulmans. Mahomet était aussi un chef de guerre et un fin politique et l'islam s'est imposé d'abord par les armes, dans le fracas des batailles. Le coup de génie du Prophère a été d'unifier les tribus et les clans d'Arabie qui se... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 4 février 2006

Dans la cage aux fauves

On livre ce que le pays a de meilleur - la fine fleur de sa jeunesse - à des hordes de sauvageons, des bandes de gosses analphabètes et sournois, des brutes tout juste capables d'aligner une cinquantaine de borborygmes. "Les profs sont là pour se faire enculer par les ânes, sous les huées de la foule". Tel est le cauchemar que décrit le jeune héros du roman de Pierre Jourde Festins Secrets. Bien entendu, il s'agit d'une œuvre imaginaire et satirique. Personne ne pense sérieusement que l'Éducation Nationale soit ce... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 26 décembre 2005

Les maîtres censeurs

Le livre d'Élisabeth Lévy permet de comprendre le fossé qui sépare la scène politico-médiatique du pays profond. Depuis trente ans, la vie intellectuelle en France est stérile. Il n'est plus possible de débattre librement et sereinement de certains sujets sensibles. Une chape de plomb empêche tout discours dissident d'émerger ; les controverses n'ont plus cours, toute discussion de fond sur les questions qui engagent l'avenir est interdite. Malheur à celui qui ose une parole politiquement incorrecte : la police de la... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 10:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]