vendredi 6 juin 2008

Sympas les routiers ?

Je voudrais dire ici tout le mal que je pense d'une corporation qui menacent de bloquer le pays tout entier pour obtenir le droit de continuer à pollluer l'air et l'espace. Le lobby automobilistique a fait suffisamment de dégâts en France depuis des décennies. Qu'il revendique le statu quo de manière éhonté et sans aucun souci de l'intérêt général - qui commande à l'évidence un report massif et rapide du fret sur le rail - me révulse. Je suggère à ces poltrons d'autres formes de protestation, moins polluantes et plus efficaces que... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 5 juin 2008

Exporter la démocratie

Les croisades pour la démocratisation du monde m'ont toujours laissé dubitatif. La Chine, la Russie, l'Afrique, le monde arabo-musulman n'ont que faire de ce produit d'importation. Les peuples de ces pays ne demandent rien aux illuminés qui rêvent d'introduire chez eux cette boîte de pandore. Qu'on les laisse vivre sous le régime de leur choix et tant pis s'il ne convient pas aux étrangers ! Vouloir imposer le multipartisme, la publicité politique et les farces électorales à des gens qui n'en ont que faire relève de l'inconscience... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 18:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 1 juin 2008

Vive la crise !

Pourquoi se lamenter sur la fin d'un monde qui au fond ne mérite pas tant de regrets ? Quelle importance si les grands prix de formule 1 et les rallyes sont annulés faute de carburants ? Pour divertir le bas peuple, on organisera à la place... des courses de chiens ! Quelle importance si moins de bagnoles encombrent nos routes et les rues de nos villes ? Finis les embouteillages et la pollution ! La belle vie ! On pourra respirer à plein poumons. Enfin ! Et qu'importe si la crise porte un coût fatal au tourisme de masse ? La belle... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 15:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 31 mai 2008

La classe

Je me réjouis que le film-catastrophe sur l'Éducation Nationale ait été primé à Cannes. Entre les murs sortira à la rentrée et sera vu par des milliers de gens qui découvriront l'ampleur du désastre. Ils verront comment fonctionne au quotidien un collège de France. Les pontes syndicaux et politiques, qui sont grandement responsables de l'effondement du système, ne pourront plus s'en tenir à la langue de bois habituelle. La vérité sera connue de tous et le débat public pourra enfin avoir lieu. Restera à trouver le moyen de sortir de... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 30 mai 2008

Le choeur des pleureuses

Je trouve pitoyable et pour tout dire irresponsable et anachronique la réaction des différentes corporations face à l'augmentation du prix des carburants. Comme si la catastrophe n'était pas annoncée... depuis 1973 ! On se demande pourquoi on a si longtemps privilégié la route aux dépens du rail, la bagnole au détriment des transports publics ou du vélo. Gouverner, c'est prévoir et non pas céder à la pression tyrannique des lobbies ! Les pouvoirs publics se doivent d'encourager les initiatives audacieuses, au lieu de subventionner... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 24 mai 2008

Servitude volontaire

J'ai vu en ce joli mois de mai quantité de cortèges de protestation "contre la politique éducative du gouvernement". Quelle pitié ! Défendre le statu quo, l'école telle qu'elle est - de plus en plus inefficace, de plus en plus inégalitaire - représente un défi au simple bon sens. Je ne comprends pas que les premières victime de ce système à bout de souffle exigent son maintien en l'état au lieu de proposer son amélioration. C'est pourtant bien ce que réclament les porteurs de banderoles : toujours plus de ce qui ne marche... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 23 mai 2008

Le printemps silencieux

J'apprends avec infiniment de tristesse que la population des hirondelles décroît depuis dix ans dans des proportions considérables. C'est une information capitale qui passe pourtant inaperçu dans le flot continu de l'insignifiance, du futile et du dérisoire dont on nous abreuve au quotidien... J'aime cet oiseau migrateur. J'admire ses prouesses de navigateur et de bâtisseur. Je suis émerveillé par sa beauté. Je ne peux pas me résigner à sa disparition. Un monde sans hirondelles est invivable. Annuaire de blogs
Posté par Pierre LACOUR à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 mai 2008

Rechercher dans Ce blog

J'ai un avis autorisé sur tous les sujets qui Vous tiennent à cœur !
Posté par Pierre LACOUR à 21:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 15 février 2008

Fragilité de la raison

J'approuve les propos du chef de l'État sur l'importance du fait religieux : "Les drames du XXème siècle ne sont pas nés d'un excès de l'idée de Dieu, mais de sa redoutable absence. Si les religions sont impuissantes à préserver les hommes de la haine et de la barbarie, le monde sans Dieu, que le nazisme et le communisme ont cherché à bâtir, ne s'est pas révélé tellement préférable." Ni la culture ni la religion n’ont jamais endigué le mal et la folie des hommes : il n'y a que les institutions républicaines qui soient... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2008

Vingt années d'échec

Bonne nouvelle : les caisses sont vides, et quand on n'a plus de sous, on est bien forcé d'avoir des idées et de concevoir enfin une "nouvelle philosophie de la politique de la ville". Il n'y aura pas de énième plan d'urgence pour les banlieues. On ne peut plus se permettre de déverser des milliards à fonds perdus, en faisant croire que la question urbaine est réglée. Ouf ! On a échappé au pire et on va peut-être essayer autrechose. On peut toujours rêver. En tous cas, il y a plus de courage à exhorter les jeunes à se... [Lire la suite]
Posté par Pierre LACOUR à 09:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]